La JPGF et les Journées du Patrimoine



Print Friendly

A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, notre association organise deux manifestations à Villiers-le-Bel et à Fosses, pour la parution de l’ouvrage « Carriers et meuliers de la Vallée de l’Ysieux » édité par la Revue Archéologique de Picardie en partenariat avec la JPGF.

 

Les ateliers de carriers et de meuliers de la Vallée de l'Ysieux

 

Le samedi 21 septembre, de 14 h à 18 h 30, l’auteur de cette importante publication, Christian GARCIA, présentera et dédicacera son ouvrage au public, avec une petite exposition : meules gallo-romaines, moulin à perche expérimental, projection de photographies et de vidéos retraçant ses recherches dans la Vallée de l’Ysieux depuis plus de dix ans. Cette manifestation se tiendra dans la base archéologique de Fosses, salle polyvalente J.B. Delambre, 22 Grande Rue (Accès et parking par l’école Alexandre Dumas, et par le parvis de l’église Saint-Etienne).

Le dimanche 22 septembre, de 14 à 17 h, Christian GARCIA dédicacera son ouvrage dans les Réserves ethno-archéologiques de la JPGF, 16 boulevard Carnot à Villiers-le-Bel (entre le rond-point de la caserne des pompiers et le collège Martin Luther King). Une exposition consacrée aux moulins et meules en grès de Fosses, du Néolithique à la fin de l’Antiquité sera également ouverte au public jusqu’à 18 h 30.

 

Moulins des villes et moulins des champs

La découverte du site de production meulière de la Vallée de l’Ysieux est due à l’association JPGF de Villiers-le-Bel, en 1977. C’est en effectuant une prospection de surface préalable à la fouille d’une villa gallo-romaine située près de l’abbaye d’Hérivaux que plusieurs ébauches de meules à grains et déchets de taille ont été mis en évidence, aux confins des territoires de Luzarches, Fosses et Bellefontaine. Ces éléments ont été présentés au public dans le cadre de l’exposition « Dix ans de recherches en Pays de France » organisée par la JPGF à Villiers-le-Bel en 1981 (1).

Cette importante découverte est restée « en sommeil » jusqu’en 1997, notre association étant entièrement monopolisée par de nombreuses opérations de fouilles de sauvetage et programmées, ininterrompues durant vingt ans.

meules-journee-du-patrimoineC’est au cours de nouvelles prospections effectuées dans le même secteur pour repérer d’éventuels ateliers de potiers gallo-romains, que l’ampleur du site de production meulière a été révélée. En bordure de la voie antique « Avenue de Beaumont », entre Luzarches et Fosses, la quasi totalité des habitats gallo-romains a livré des ébauches de meules et des déchets de taille en grès local (2).

Avec l’aide du professeur François BOYER, éminent géologue et spécialiste des ateliers de meuliers, nous avons mis en évidence plusieurs affleurements de grès du Cuisien/Yprésien sur le versant nord de la Vallée de l’Ysieux, principalement à Fosses et à Bellefontaine. Mais c’est à partir de 2010 que le résultat des repérages et des études d’artefact a fait l’objet de publications dans les bulletins annuels de la JPGF et que l’importance de nos découvertes a été reconnue par la communauté scientifique et les spécialistes européens de cette discipline (3).

Durant plus de dix années, Christian GARCIA et François BOYER ont approfondi les recherches qui ont permis d’aboutir à la publication de synthèse que nous avons le plaisir de présenter aujourd’hui.

Des meules va-et-vient du Néolithique aux premières meules rotatives de La Tène moyenne, la période gallo-romaine est caractérisée par la multiplication des ateliers de taille implantés dans la Vallée de l’Ysieux, avec de notables innovations techniques (en particulier le rayonnage et les systèmes d’entrainement).

Parallèlement, les recherches effectuées dans les réserves des musées d’Ile-de-France et de Picardie, puis, plus largement grâce aux membres du « Groupe meule », dans toute la moitié nord de la Gaule, ont permis de cerner géographiquement l’aire de diffusion des moulins fabriqués en grès de Fosses. C’est ainsi que les milliers de meules et de fragments retrouvés dans le Bassin parisien et notamment dans le Pays de France, berceau de cet artisanat spécialisé à grande échelle, permettent de définir un type de moulin « rural », équipant les villae et les exploitations agricoles de moyenne et petite importance, et des moulins « des villes », de type pompéien, retrouvés dans les boulangeries des cités, notamment à Paris, Meaux, Amiens, Reims, etc.

L’ouvrage publié sous la forme d’un numéro spécial de la Revue Archéologique de Picardie, en partenariat avec la JPGF de Villiers-le-Bel, constitue donc un document de première importance et un approfondissement notable de nos connaissances sur cette activité millénaire qui a contribué à nourrir les populations de nos régions depuis le Néolithique jusqu’à la fin de l’Antiquité.

Cet ouvrage sera en vente au Musée Archéa à partir du 22 septembre et sur demande au secrétariat de la JPGF.

Nous espérons que vous lui accorderez un bon accueil et que vous contribuerez à sa diffusion.

 

(1) « L’artisanat de la pierre in Catalogue de l’exposition « Dix ans de Recherches en Pays de France ». Villiers-le-Bel, 1981, p. 90-91, figure 11 et notices n° 37 à 42 (séquences de taille d’une meule gallo-romaine).
(2) GUADAGNIN R. : « Géologie et richesses naturelles » in « Fosses-vallée de l’Ysieux. Mille ans de production céramique en Ile-de-France » – Volume 1 :  » les données archéologiques et historiques  » – CRAHM, Caen, 2000. p. 44 et note n° 78.
(3) BOYER F., CECCHINI M., GARCIA C. et GUADAGNIN R. : « Etude archéologique du site antique de production meulière découvert dans la Vallée de l’Ysieux (Val-d’Oise). JPGF de Villiers-le-Bel, Bulletin n° 1 – année 2010.
idem :  » La Pierre à pain – meules et moulins gallo-romains en Pays de France. Catalogue de l’exposition Villiers-le-Bel, Bulletin n° 1 – année 2012.

Abonnez-vous à notre newsletter

* Afin de personnaliser nos envois de newsletter et de mieux gérer notre liste d'abonnés, tous les champs sont obligatoires.

Archive des articles