La céramique antique et médiévale en Pays de France



Print Friendly

La céramique antique et médiévale en Pays de France

La céramique antique et médiévale produite en Pays de France fait l’objet d’une exposition au Musée ARCHEA, en partenariat avec la JPGF de Villiers-le-Bel, du 24 novembre 2017 au 20 mai 2018. Cette exposition s’appuie, en grande partie, sur les découvertes archéologiques faites par notre association depuis vingt cinq ans, dont voici les grands traits.

Après la découverte en 1989 de milliers de tessons de poteries dans les déblais d’un chantier du village, l’association JPGF obtient, en 1991, l’autorisation de l’état pour fouiller à Fosses. Les campagnes de recherches réalisées chaque année depuis, ont révélé que Fosses était le lieu d’une production continue de céramiques pendant plus de 1 000 ans. Des fours de potiers de diverses époques ont été mis au jour, le plus ancien datant du Xè siècle. De nombreuses tessonnières contenant des milliers de morceaux de céramique (ratés de cuissons, pots cassés) ont apporté de précieux renseignements. Lavés, triés, catalogués, analysés, ces tessons, jetés par les potiers, nous ont permis de reconstituer un grand nombre de céramiques et de faire avancer la céramologie pour toute la communauté scientifique. Des fours médiévaux ont été également fouillés à Bellefontaine et à Lassy.

 

atelier de potier du bas empire a saint brice sous foret

Une campagne menée à Marly-la-Ville en 2009, a permis de mettre en évidence les vestiges d’ateliers gallo-romains attribués aux IVè, Vè et VIè siècles. 1 230 fragments de céramique sigillée ont été étudiés et plusieurs types de molettes identifiés. La plupart sont connus, retrouvés en contexte d’utilisation dans le nord de l’Ile-de-France, mais certains exemplaires sont inédits.

En 2013, l’équipe archéologique de la JPGF a effectué une première fouille à Saint-Brice-sous-Forêt qui a prouvé l’existence d’un atelier avec un ou plusieurs fours situés à proximité (fragments de tubulures de four, de supports d’enfournement et de nombreux tessons de poteries sigillées). Trois autres campagnes effectuées en 2014, 2016 et au cours de l’été 2017, ont confirmé l’existence d’une importante officine de potiers gallo-romains à Ecouen et à Saint-Brice-sous-Forêt, en bordure de la voie antique de Paris à Amiens. A Ecouen, trois fours ont été mis au jour, en bon état de conservation. Il s’agit de fours romains classiques à flammes mouflées, dont le type est connu dans le sud et le centre de la Gaule au cours du Haut Empire, puis en Argonne au Bas Empire. Cette découverte est exceptionnelle : l’un des fours à sigillées d’Ecouen est actuellement unique dans le Val-d’Oise, le Parisis et le Pays de France. Sa production, retrouvée dans les vestiges du laboratoire et un dépotoir dans l’aire de travail, est de très belle qualité. Elle a été diffusée dans toute l’Ile-de-France et en Picardie, de Paris à Senlis et de Pontoise à Meaux.

Voir dans le catalogue de l’exposition du Musée ARCHEA, édité en collaboration avec la JPGF, les articles de Rémy GUADAGNIN, Camille ROULOT et Marianne MAFFIOLINI.

 

Atelier de potier du Bas Empire étudié à Saint-Brice en 2017

Atelier de potier du Bas Empire étudié à Saint-Brice en 2017. A droite, poste de tournage, à gauche aire de stockage et de foulage d’argile. Au fond, fouille des vestiges d’un four et de sépultures du haut Moyen Age. Cliché Christian Garcia © JPGF.

Abonnez-vous à notre newsletter

* Afin de personnaliser nos envois de newsletter et de mieux gérer notre liste d'abonnés, tous les champs sont obligatoires.

Archive des articles